Foire St Michel, fatigue, farniente

J'ai pris beaucoup de retard à répondre à vos mails et à la lecture de vos blogs. Pour aujourd'hui chaque message à eu une réponse et là j'ai commencé à lire les flux de ma bloglines :-) aujourd'hui ou demain tout devrait être rentré dans l'ordre. Le we a été fatigant car j'étais malfichue et j'ai préféré dormir :-)

 

ces derniers jours ont été occupé à ça :
premiers essais de décopatch jeudi.
eloge d'une petite table
voilà une petite table bien ordinaire à laquelle je suis attachée. Je l'ai vue il y a près de 10 ans abandonnée sur le trottoir au bas de ma cité universitaire, elle devait être récupérée pour être jetter aux encombrants. J'ai décidé de la réceuillir. Elle est restée longtemps sobrement noir. Quand on vit dans 9m2 on s'attache à ses quelques meubles alors depuis je l'ai gardée et elle m'a suivi dans ma nouvelle vie et nos studio et appartement. Elle a été table de salon et maintenant table d'appoint. Alors comme j'an avais marre de la voir triste je l'ai relookée et voilà le résultat.

IMG_3653

elle est gaie et colorée cette petite table patchwork. Elle accompagne mon thé et mes lectures. Justement questions lectures, je vais détailler les livres lus ces dernières semaines.

sonietcha

Sonia trouve le bonheur dans la lecture et la solitude durant une grande partie de sa vie. Puis elle rencontre Robert dans la bibliothèque où elle travaille et il la demande en mariage. De cette union va naître Tania. Sonia a désormais moins de temps à consacré à la lecture mais elle continue à éprouver de petits bonhuers simples dans sa vie sobre malgré les difficultés matérielles qui ont suivi la guerre. Tania croise le chemin de Jasia une jeune fille polonaise qu'elle va introduire dans sa famille.
Mon avis : une histoire simple de gens simples. Sonia est une jeune fille qui se plait à rêver à ses lectures et malgré les difficultés matérielles ou sentimentales. Quand elle se retrouvera de nouveua seule elle replongera avec bonheur dans ses livres.


occup_

Voilà le premier livre de Christian Bobin que je lis, je l'avoue. c'est chez Mirontaine que j'ai découvert. I s'abit ici d'une histoire poétique emprunte de magie. On y célèbre des mariages par un échange de coeurs.Ariane est une jeune femme rieuse et heureuse qui fait le ménage chez . Elle époussète et change la vie de ceux qu'elle rencontre et elle rêve beaucoup. Elle est la maman de trois enfants d'amour qui partage ses "folies". Une histoire difficle à relater mais magnifique.
Mon avis : une très beau conte onirique qui m'a donné envie de lire d'autre livre de Christian Bobin et qui me donne envie de défaire la noirceur de lavie et d'y chercher la poésie qui se trouve dessous.Il y a un passage que m'a plu mais comme je n'ai plus le livre en ma possession. On y parle de pique nique dans un cimetière pour parteger encore des histoires, du bonheur avec ceux qui nous ont quitté. Je trouvais que c'était une bonne idée de partager encore des moments comme ça sous un beau soleil. Ce n'est pas triste un cimetière vu comme ça.


excelsior

"Nous délaissent sans prévenir les plus beaux de nos jours, et les larmes viennent après, dans les après-midi rejouées de solitude et de remords, quand nous avons atteint l'âge du regret et celui du retour. Les visages et les sgestes que nous traquons dans l'ombredes puits de nos mémoires, les rires, les bouquets, les careses, les silences boudeurs, les taloches aimantes, l'amour et le don de ceux qui nous mènent au seuil de la viecresuent notre souffrance autant qu'ils nous apaisent."

Un petit garçon de huit ans est recueilli par son grand-père, patron de café dans un petit village. Il nous parle des rencontres qui se

passent dans ce café et décrit les habitués du comptoir. Une vie simple entre un grand-père et son petit-fils, du petit bol de café dominical aux parties de pêche en passant par des balades en forêt, ce petit garçon nous parle de sa vie auprès de son grand-pèrequ'il aime plus que tout. Un jour tout bascule.

Mon avis : un petit roman très beau et vite lu qui raconte une vie simple mais pleine de bonheur. Comme siat si bien le faire Philippe Claudel, j'ai ressenti à la lecture des sentiments forts qui m'ont mené au bord des larmes. Le pouvoir de ses mots.

Sinon on a joué à la marchande dimanche matin dans le cadre de notre grande braderie, la foire St Michel. On a beaucoup attendu, j'ai eu froid mais on s'est débarassé de quelques trucs et mon grand a gagné  un peu d'argent pour aussitôt le redépenser.