Je me suis inscrite il y a quelques semaines au club de lectures virtuel de Sylire et de Lisa. Le premier roman de cette lecture commune par blogs interposés était ce roman d' Elsa Osorio.

luz

Ce roman relate l'hisoire de Luz une jeune femme élevée dans le mensonge lors de la dictature militaire argentine sous le règne du dictateur Pinochet. Le roman mélange de faits actuels et d'autre passés. Luz rencontre, au début de ce roman, en Espagne, son père "géniteur" et lui raconte le cheminement qui l'aura conduit jusqu'à lui. Luz est née alors que sa mère Liliana était détenue par les militaires par ce qu'elle croyait à un idéal politique autre que celui qu'on lui imposait. A sa naissance Luz devait être remise à une ancienne prostituée au coeur d'or, femme d'un bourreau. Le problème c'est que lors de sa naissance, la fille d'un général  venait de perdre un garçon en couches et que le sort a fait que  Luz a été remise à cette fille de militaire nommée Mariana. Ce général souhaite que rien ne soit revélé à sa fille afin que Luz soit considérée comme l'enfant biologique de Mariana. Cependant le gendre du général s'oppose à cet "échange" mais les militaires ont les moyens de le faire changer d'avis. Ainsi Luz se retrouve dans une famille aisée et est elevée dans le mensonge et dans l'insouciance de ce qui se passe dans le pays et dans sa famille. Sa mère biologique est assasinée car elle a tenté de fuir aidée par Myriam la prostituée qui devait "héritée" de Luz.

Luz grandit et se rend  compte qu'il y a des non-dits et mensonges dans sa famille, elle cherche à comprendre. Son père "adoptif" souhaite lui aussi la mettre au courant de la vérité, il cherche aussi  savoir qui était réellement sa mère, etait-elle comme le dit son beau-père une insoumise qui ne voulait pas de son enfant ou alors une mère à qui on a enlevé son enfant de force. Il s'approche de la vérité mais meurt malencontrueusement sur ordre de son beau père.

Alors Luz continue ses recherches seule avec le soutien de son conjoint et avec la haine de sa mère adoptive qui refuse de voir la vérité et idolatre son père sans limite. Luz découvrira la vérité concernant sa mère décédée et retrouvera la trace de son père biologique qui n'apprendra son existence que lorsqu'elle prendra contact avec lui. Elle rencontrera aussi Miriam qui aura fait tout ce qu'elle pouvait pour que Luz apprenne que sa mère l'aimait et dans quelles circonstances Liliana avait disparu.

Mon avis :

Ce roman se déroule dans une période très sombre de l'histoire et relate avec précision les exactions commises à l'encontre de ceux qui ne pensaient pas la même chose que le pouvoir en place et osaient s'opposer à l'ordre établi. On n'imagine pas à quel point l'être humain peut-être "inhumain" et agir de façon cruelle. C'est un roman dur qui aborde des faits intolérables et scandaleux mais même dans la noirceur du monde qui nous entoure,  la fin est comme on le souhaite où une grand-mère (las abuelas de la plaza de Mayo) retrouve sa petite fille disparue à sa naissance et rencontre aussi un arrière pet-fils dont elle ne soupçonnait pas l'existence.
Ce qui m'a déplu, c'est ce changement de narrateur fréquent qui déconcerte le lecteur par moment.